»

Posté le 31 janvier 2011

Versailles, 25 avril 

Mon cher ami,

Ta lettre m’est parvenue hier soir, le coursier avait couru à brides abattues. Je n’ai pu dormir de la nuit tellement j’étais excité par ton projet. J’ai travaillé toute la nuit, l’aube et la journée sur cette idée qui me semble fantastique. Faire la première Orangerie d’oranges douces, qui comme tu les décris semblent bien supérieures à celles dont nous nous contentons en France. Je fais entièrement confiance en tes qualités gustatives et ta capacité à juger la valeur de ces fruits.  Je prévois de faire pousser des centaines d’orangers dans des bacs qui seraient disposés de façon à former un motif que l’on pourrait apercevoir depuis les escaliers principaux. Je vais soumettre ma requête à Sa Majesté, mais je pense qu’elle lui plaira sous tous ses aspects. Notre Roi aime être en avance sur tous les autres rois et royaumes.  En attendant, achète toutes les espèces et graines d’oranges douces que tu pourras trouver.   

Bon voyage. 

Jules Hardouin-Mansart, Architecte du Roi 

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire